A.P.E.L.E.C.

Inscription

Comment inscrire votre enfant en 6e ? Obtenir une dérogation ? Lui faire intégrer une section linguistique, sportive ou artistique ? L’inscrire en cours d’année ?
Certains collèges offrent dès la 6e des formations spécifiques.

De l’école primaire au collège

Prévu dans le projet de loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’École de la République, un conseil école-collège, à vocation exclusivement pédagogique, sera progressivement mis en place au cours de l’année scolaire 2013-2014.

Il permettra de préfigurer le futur cycle d’apprentissage associant le CM2 et la 6e.

Le collège accueille sans examen de passage tous les élèves de l’enseignement public et privé sous contrat, à la fin de l’école primaire pour 4 années de scolarité obligatoire. Les collèges publics sont des établissements publics locaux d’enseignement (EPLE) qui définissent et mettent en œuvre un projet d’établissement, ce qui leur permet de prendre des initiatives et d’être autonomes.

Le choix du collège et les dérogations

Dans l’enseignement public, vous devez en principe inscrire votre enfant dans le collège du secteur géographique de votre domicile.

Toutefois, si vous visez un autre établissement, vous pouvez demander une dérogation au directeur académique des services de l’éducation nationale (DASEN) de votre académie. Vous l’obtiendrez dans la limite des places disponibles.

Attention : depuis la rentrée 2013, afin d’introduire plus d’équité dans l’affectation des élèves, les demandes de dérogation formulées sur la base du motif "parcours scolaire particulier", qui servent trop souvent à éviter l’établissement de secteur, ne seront plus prioritaires.

Les demandes à examiner en priorité sont désormais :

  • celles des élèves en situation de handicap ou bénéficiant d’une assistance médicale à proximité de l’établissement demandé,
  • celles des élèves boursiers au mérite ou sociaux
  • celles des rapprochements de fratrie ou de proximité de l’établissement
  • celles relatives à des parcours scolaires particuliers (élèves souhaitant étudier une langue étrangère non proposée par le collège de secteur…)

Pour l’enseignement privé, vous devez contacter directement l’établissement.

L’inscription en 6e

Le dossier d’inscription en 6e est remis à votre enfant par son enseignant ou le directeur de l’école primaire, avant les vacances de printemps. Vous devez alors préciser :

  • le régime scolaire choisi (externat, demi-pension, internat)
  • la première langue vivante étrangère souhaitée
  • si vous désirez lui faire suivre un enseignement facultatif de langue et culture régionales.

Le dossier rempli est ensuite remis au professeur de la classe de votre enfant avec votre demande éventuelle de dérogation.

Dès que vous connaîtrez le collège où votre enfant est admis (en juillet), n’oubliez pas de confirmer son inscription auprès de l’établissement visé. Pour toute question, adressez-vous au directeur de l’école de votre enfant.

Les sections linguistiques, sportives, artistiques au collège

Certains collèges offrent des formations spécifiques, parfois accessibles sur dossier, voire tests et/ou entretien :

Les sections linguistiques

  • les classes bilangues (2 langues vivantes étrangères) ;
  • les sections langues régionales (enseignement français/langue régionale à parité horaire) ;
  • les sections internationales (dispositif bilingue accueillant dans une même section des élèves étrangers et des élèves français après tests de niveau) ;
  • les sections européennes ou de langues orientales (approfondissement linguistique et culturel dans une langue étrangère).

Pour y inscrire votre enfant, contactez le collège concerné dès le mois de mars de l’année de CM2.
Voir l’article Les classes linguistiques au collège.

Les sections sportives scolaires (SSS)

Ces sections concilient études et entraînement sportif soutenu avec un club, comme au sein de l’association sportive du collège.

Pour y inscrire votre enfant, contactez le collège concerné dès le mois de mars de l’année de CM2.

L’inscription en SSS est régulée au niveau de l’académie.

Les sections artistiques

Des classes à horaires aménagés (CHA) peuvent être organisées dans les collèges.

Elles permettent aux élèves de recevoir, dans le cadre des horaires et programmes scolaires, un enseignement artistique renforcé en arts plastiques, musique, danse outhéâtre.
Pour y inscrire votre enfant, contactez le collège concerné dès le mois de janvier de l’année de CM2
Voir l’article Les classes danse, musique, théâtre, sport au collège

L’admission en enseignement adapté

Des sections d’enseignement général et professionnel (Segpa) et des établissements régionaux d’enseignement adapté (Erea) proposent un enseignement adapté aux collégiens en grande difficulté scolaire.

L’objectif est de leur faire acquérir les bases scolaires pour préparer une formation professionnelle de niveau CAP (certificat d’aptitude professionnelle).
Cette orientation se fait dans le cadre d’une commission départementale, avec l’accord des parents.
Voir l’article L\’enseignement adapté : Segpa, Erea

L’inscription en cours d’année

Si vous changez de domicile en cours d’année dans la même académie, adressez-vous au service de la scolarité du rectorat de votre académie.

Si vous déménagez dans une autre académie, prévenez le service de la scolarité du rectorat de l’académie où votre enfant était scolarisé.

Dans tous les cas, l’inscription de votre enfant dans un nouvel établissement dépend uniquement de la décision de passage en classe supérieure ou de redoublement prise par le conseil de classe.

Passage privé-public

Si votre enfant était dans un établissement privé sous contrat en école primaire, il peut entrer dans un établissement public sur simple présentation de son dossier scolaire. Sur celui-ci sera précisée la décision prise par le conseil de classe du passage en classe supérieure ou du redoublement.

Si votre enfant était scolarisé dans un établissement privé hors contrat, il devra passer un examen dans l’établissement public choisi. Renseignez-vous sur la date de passage de cet examen auprès de l’inspection académique de votre lieu de résidence.

 

Répondre à cet article

Le suivi de la scolarite

Contrôles, devoirs… les collégiens sont régulièrement évalués. Les notes, examinées en conseil de classe, permettent d’envisager un passage en classe supérieure. N’hésitez pas à rencontrer les enseignants pour faire le point.

Profitez de la réception de votre bulletin de notes pour discuter avec le professeur principal, les enseignants ou le principal du collège.

 
Les notes, les bulletins

Tout au long de l’année, des contrôles collectifs sont effectués en classe, en plus des devoirs et des interrogations individuelles.

Les notes sont communiquées au fur et à mesure aux élèves, et parfois aux parents par le biais du site Internet du collège.

Chaque trimestre, à la suite du conseil de classe, un bulletin de notes est adressé aux familles ou remis en mains propres, selon les collèges. Y figurent, pour chaque discipline, la moyenne des notes obtenues par votre enfant avec l’appréciation du professeur, et la moyenne de la classe (en général).

Une note de vie scolaire est attribuée au regard de la ponctualité, de l’assiduité et du comportement individuel.

Le passage d’une année à l’autre

À la fin de chaque cycle (c’est-à-dire en fin de 6e, de 4e et de 3e), le principal prend l’avis du conseil de classe de 3e trimestre pour décider du passage ou non dans la classe supérieure.

Si vous n’êtes pas d’accord pour que votre enfant redouble, vous pouvez demander un entretien auprès du chef d’établissement, voire faire appel de la décision.

En fin de 5e, la décision finale de passage en classe supérieure vous appartient.

En fin de 3e, la possibilité de laisser aux parents le choix de la voie d’orientation sera expérimentée dans quelques académies à la rentrée 2013.

S’il y a redoublement, celui-ci doit s’accompagner d’un PPRE (programme personnalisé de réussite éducative). voir ci-dessous.

Le conseil de classe

Il se compose du principal et/ou du CPE (conseiller principal d’éducation), des enseignants de la classe, de 2 délégués de parents, de 2 délégués d’élèves, voire d’autres personnes (le conseiller d’orientation-psychologue en 3eme, par exemple).

Il se réunit à la fin de chaque trimestre (décembre, mars, juin) et traite de toutes les questions concernant la classe : niveau pédagogique, emploi du temps, travail en classe et à la maison, absence et remplacement des professeurs, climat, discipline, orientation, etc.

Puis il établit un bilan individuel pour chaque élève et prononce un avis global qui figurera sur le bulletin.

 

 

Etre délégué de classe ne signifie pas porter le carnet de texte ou effacer à chaque fois le tableau, à la fin du cours !

Cela veut dire qu’un délégué fait le lien entre ses camarades, il est le porte-parole de sa classe auprès des professeurs et de l’équipe de direction du collège.




Le programme personnalisé de réussite éducative (PPRE)

 

Il est proposé à tous les élèves qui risquent de ne pas maîtriser les connaissances et les compétences du socle commun. Il peut intervenir à tout moment de la scolarité, à l’école élémentaire comme au collège.

Il est obligatoire pour les élèves qui redoublent. D’une durée variable, il vise en priorité la maîtrise de la langue française, les mathématiques et au collège la pratique d’une langue vivante étrangère. Il est élaboré par l’équipe pédagogique, discuté avec les parents et présenté à l’élève.

Des "PPRE passerelles" peuvent être formalisés dès la fin du CM2 en prévision de l’entrée en 6e. Ils définissent les modalités de poursuite des aides engagées dès le début de la 6eme.

Ils incluent notamment les stages de remise à niveau avant l’entrée au collège et permettent d’éviter un redoublement.

Répondre à cet article

l’organisation

L’organisation du collège en cycles (adaptation : 6e ; central : 5e et 4e ; orientation : 3e) a été redéfinie dans la loi de refondation de l’École (votée en juin 2013), avec notamment la création d’un cycle CM2-6e.

Soyez attentif au travail de votre enfant tout en lui laissant prendre progressivement de l’autonomie.

 

Une organisation en 3 cycles et 4 ans d’enseignement

(en attente de modification par disposition ministérielle)

  • le cycle d’adaptation correspond à la classe de 6e. Il permet de consolider les acquis de l’école primaire et initie votre enfant aux méthodes de travail du collège. Une attention particulière est portée à l’accueil des élèves et à l’aide au travail personnel.
  • le cycle central en 5e et 4e permet aux élèves d’approfondir et d’élargir leurs savoirs et savoir-faire. Un enrichissement progressif de leur parcours est proposé par des options facultatives. Une attention particulière est apportée aux difficultés scolaires et à l’éducation à l’orientation.
  • le cycle d’orientation en 3e permet de compléter les acquisitions du collège et de préparer aux formations qui seront proposées au lycée (voie générale , technologique ou professionnelle).

Chaque élève peut tracer son propre itinéraire en choisissant des options et des parcours spécifiques (sections linguistiques, artistiques ou sportives, parcours différenciés…). Les programmes d’enseignement sont nationaux. Il n’y a pas d’orientation au cours de la scolarité.

Le socle commun de connaissances, de compétences et de culture

Il correspond à l’ensemble des notions que votre enfant doit avoir acquises en fin de 3e.

Sept compétences sont évaluées via l’examen du brevet :

  • maîtrise de la langue française ;
  • pratique d’une langue vivante étrangère ;
  • principaux éléments de mathématiques et de culture scientifique et technologique ;
  • maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication ;
  • culture humaniste ;
  • compétences sociales et civiques ;
  • autonomie et initiative.

Le livret personnel de compétences (LPC)

Ce livret bénéficie d’une version simplifiée depuis la rentrée 2013. Il représente une partie du livret scolaire. Il accompagne votre enfant de l’école primaire jusqu’à la fin de la scolarité obligatoire. Il est renseigné à 3 étapes de validation des acquis dans la scolarité de votre enfant :

  • en CE1 : l’évaluation a porté sur le français, les mathématiques et les compétences sociales et civiques
  • en fin de CM2 : l’évaluation a porté sur les 7 compétences du socle. Cette évaluation se fait en fin d’année scolaire. A la fin du CM2 le livret est transmis aux parents ou responsables légaux et au collège

Ces évaluations seront utilisées uniquement dans les écoles et ne donneront pas lieu à une remontée des résultats.

  • en 3e : l’évaluation porte sur la maîtrise des sept compétences du socle. Celle-ci est nécessaire pour obtenir le diplôme national du brevet (DNB). Le livret de compétences consigne également les éléments donnant lieu à validation au collège : ASSR (attestation scolaire de sécurité routière), B2i (brevet informatique et Internet), PSC (prévention et secours civiques)…

Ce livret vous permet ainsi de suivre la progression de votre enfant. Au collège, c’est le professeur principal qui le remplit après avoir consulté l’équipe pédagogique. En fin de 3e, le chef d’établissement atteste ou non l’acquisition du socle commun.

Ce livret est remis au responsable légal de l’enfant en fin de 3e ou de scolarité obligatoire. Si l’élève ne maîtrise pas toutes les compétences du socle, il est transmis au lycée ou au CFA où il poursuit sa formation.

Le parcours d’information, d’orientation et de découverte du monde économique et professionnel (IODMEP)

Depuis la rentrée 2013, le PDMF est remplacé par le parcours d’information, d’orientation et de découverte du monde économique et professionnel (IODMEP).

Celui-ci permettra aux élèves d’élaborer progressivement un projet personnel, fondé sur une connaissance du monde économique et professionnel, ainsi que des voies de formation et des métiers. L’objectif est d’accompagner tous les élèves et lutter contre les inégalités sociales, culturelles et territoriales. 

Chaque élève possède un Webclasseur Orientation qui l’accompagne de la 5e à la terminale. Livret personnel de suivi, il rassemble les recherches et travaux effectués à chaque étape du parcours, les réflexions personnelles sur l’orientation, les activités menées ainsi que les attestations, diplômes ou titres acquis (cadre scolaire ou non).

Le parcours d’éducation artistique et culturelle (EAC)

A partir de la rentrée 2013, un parcours d’éducation artistique et culturelle (EAC) pour chaque élève, de l’école primaire au lycée, lui permettra, grâce aux enseignements et aux actions éducatives, de faire l’expérience de pratiques artistiques de plus en plus riches, d’acquérir des repères culturels de plus en plus complexes et de se familiariser avec les œuvres d’art pour devenir un spectateur averti et critique.

Pour garantir la cohérence d’un tel parcours, notamment entre l’école et le collège, les approches pédagogiques devront être diversifiées, en recourant davantage à la démarche de projet et aux partenariats.

Une circulaire du ministère de l’éducation nationale précisera le contenu et les modalités d’organisation de ce parcours.

Répondre à cet article

Les aides

Il existe différentes aides financières en faveur des élèves de collège : l’allocation de rentrée scolaire, les bourses des collèges, le fonds social collégien et le fonds social pour les cantines.

Des aides financières existent pour favoriser la scolarité des élèves de collège.

L’allocation de rentrée scolaire

Chaque année, la CAF (Caisse d’allocations familiales) fait, elle aussi, sa rentrée scolaire. Elle vient en aide aux familles qui peinent à financer la scolarité de leurs enfants. C’est l’ARS (allocation de rentrée scolaire). Mais attention, tout le monde n’y a pas droit. Versée fin août aux parents d’enfants de 6 à 16 ans (pour les 16-18 ans, le versement intervient après envoi de la preuve de la scolarité de l’enfant), l’ARS permet de faire face aux dépenses de rentrée, dès le mois de septembre.

Pour la rentrée 2013, l’ARS s’adresse aux parents dont les revenus ne dépassent pas :

  • 23 867 euros pour 1 enfant à charge
  • 29 153 euros pour 2 enfants à charge
  • 34 619 euros pour 3 enfants à charge
  • 5 466 euros par enfant supplémentaire.

Le montant versé pour cette nouvelle rentrée scolaire : 

  • pour un enfant de 6 à 10 ans : 340,47 euros
  • pour un enfant de 11 à 14 ans : 380,36 euros
  • pour un enfant de 15 à 18 ans : 393,54 euros.

Consultez le dossier sur l\’allocation de rentrée scolaire.

Les bourses des collèges

Votre enfant est au collège ? Il peut prétendre à une bourse dont le montant dépendra de vos revenus. Pour cela, il suffit de se renseigner auprès du chef d’établissement. Les bourses des collèges sont gérées par les écoles. Elles sont destinées à favoriser la scolarité des élèves inscrits dans les collèges d’enseignement publics ou privés sous contrat avec l’État, les collèges privés hors contrat habilités par le recteur d’académie, ou au Cned (Centre national d’enseignement à distance). Elles sont calculées en fonction des charges et des ressources des familles.

Pour l’année scolaire 2012-2013, le montant des bourses des collèges était compris entre 80,91 et 350,01 euros. Elles sont attribuées en fonction des ressources et des charges de la famille.

Quand faire la demande ? La date limite pour le dépôt des demandes est fixée à fin septembre, pour les élèves scolarisés dans les établissements d’enseignement publics et privés. Les élèves du Cned bénéficient d’un délai supplémentaire de 2 mois.

Consultez le dossier sur les bourses des collèges.

Le fonds social collégien

Dans chaque collège public, il existe un fonds social collégien, qui peut apporter une aide exceptionnelle aux élèves confrontés à des difficultés financières pour faire face à des dépenses de vie scolaire et de scolarité. Cette aide, en espèces ou en nature (frais de demi-pension ou d’internat, fournitures diverses, etc.), est accordée par le chef d’établissement après avis d’une commission présidée par lui et constituée par les membres de la communauté éducative, des délégués d’élèves et de parents d’élèves.

Le fonds social pour les cantines

Un fonds social pour les cantines est destiné à faciliter l’accès des élèves à la restauration scolaire. Le chef d’établissement prend au cours de l’année scolaire l’avis du conseil d’administration sur les critères et les modalités à retenir pour l’attribution de l’aide.

Les bourses d’enseignement d’adaptation

Elles sont accordées, sous condition de ressources des parents, par les inspecteurs d’académie aux élèves soumis à l’obligation scolaire qui ont des difficultés particulières de scolarisation à l’école primaire et au collège.

Répondre à cet article

Au collège

Votre enfant entre au collège ? Lui apprendre à s’organiser, suivre ses progrès, rencontrer ses professeurs, adhérer à notre association de parents d’élèves… autant de moments à partager ensemble.

N’hésitez pas à rencontrer le professeur principal en cas de difficultés. Des aides peuvent être mises en place.

Accompagner votre enfant vers l’autonomie

En 6e, votre enfant peut avoir besoin de vous le temps d’apprendre à s’organiser seul. Au début, vous pouvez l’aider à préparer son sac pour le lendemain ou lui rappeler de vérifier qu’il a bien ses affaires.

Vous pouvez contrôler son cahier de textes ou l’interroger sur son travail.

L’essentiel est qu’il ne prenne pas de retard sur les leçons à apprendre ou les devoirs à rendre.

Très vite, il faudra l’inciter à devenir autonome, en lui témoignant votre confiance et en assurant un suivi bienveillant.

Suivre les progrès, repérer les difficultés

Certains collèges mettent en ligne sur internet les devoirs à faire, les notes et les bulletins. Un moyen de garder un œil à la fois attentif et distant sur la scolarité de votre enfant.

S’il n’arrive pas à suivre le rythme, discutez avec lui pour repérer ses difficultés. Si la situation ne s’arrange pas, prenez rapidement contact avec son professeur principal.

Les aides possibles sont multiples : soutien scolaire, aide psychologique, consultation auprès d’un spécialiste (orthophoniste, par exemple).

Le collège peut aussi proposer des soutiens spécifiques.

Renseignez-vous par ailleurs sur les dispositifs d’aide aux devoirs mis en place dans votre commune en dehors des heures de classe.

Rencontrer les professeurs, le CPE, le principal

En plus de la réunion de rentrée scolaire, vous pouvez rencontrer
individuellement les professeurs de votre enfant, sur rendez-vous, ou bien lors des réunions parents-professeurs organisées au minimum 2 fois par an.

Vous pouvez aussi vous entretenir avec le professeur principal de la classe qui communique régulièrement avec ses collègues et qui a une vue globale de la scolarité de votre enfant. Pour les questions qui dépassent le cadre particulier, adressez-vous aux délégués de parents d’élèves.

Répondre à cet article

In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player